About

Less-Water Bev. Tech (surnommé NIAGARA) est un projet de recherche visant à réduire la consommation et le gaspillage d’eau dans l’industrie des boissons, grâce à une combinaison de technologies innovatrices pour le traitement de l’eau.
Dans les pays industrialisés, en effet, la plus grande demande d’eau provient de la production industrielle. L’alimentation et les boissons, en particulier, est un secteur à haute intensité de consommation d’eau.

Réduire la consommation de cette ressource essentielle signifie contribuer à limiter l’impact environnemental et les coûts de production des boissons, augmentant la durabilité et la compétitivité de l’industrie des boissons.

Le projet NIAGARA est co-financé par le programme Eco-innovation de l'Union Européenne. Il a commencé le 1er Octobre 2014 et se terminera à la fin de Septembre 2017. Le coordinateur du projet est A DUE di Squeri Donato & C. S.p.A., avec l’appui de ses deux partenaires: l'Université de Bologne Alma Mater Studiorum et CVAR Ltd – Royaume-Uni.

Le projet NIAGARA propose un ensemble intégré d’innovations pour la création d’un nouveau traitement de l’eau capable de réduire considérablement l’utilisation d’eau dans le processus de préparation de boissons, par la combinaison de:

  • un nouveau système de double osmose inverse capable d’augmenter l’efficacité de traitement de l’eau, réduisant à la fois la consommation d’eau brute, à la fois la production d’eaux usées;
  • un système de récupération et de post-traitement des eaux usées pour récupérer une partie des eaux usées du processus de production de boissons et du traitement Nettoyage en Place;
  • une étude de faisabilité d’une petite usine de biogaz "ad hoc", pour convertir en énergie les déchets solides organiques générés par le système de post-traitement des eaux usées, afin d’accroître l’efficacité énergétique du processus de production de boissons.

Les résultats attendus sont les suivants:

  • une économie considérable d’eau primaire (-33% par rapport à l’installation de base traditionnelle) et la réduction des eaux usées (-56% par rapport à l’installation de base traditionnelle)
  • la récupération d’environ 75% de l'eau totale drainée pour la réutilisation dans le processus de préparation de la boisson;
  • la réduction des émissions de gaz à effet de serre;
  • la réduction des coûts de production des boissons: l’épargne, sur une base annuelle, de 25% de l’eau actuellement utilisée (valeur nettement inférieure aux objectifs réels du projet NIAGARA) est égal, en termes économiques, à la valeur de la boisson produite dans environ 40 jours de travail par une ligne moyenne d’embouteillage CSD.

Partners & Funding